Les neiges labiles

Les neiges labiles : une histoire culturelle de l'avalanche au XVIIIe siècle

Avec le texte inédit de la Description d'une avalanche remarquable (1795) par Horace Bénédict de Saussure et La fabrication du savoir sur les Alpes : bibliothèques et laboratoire de la nature, par Pascal Delvaux

Raphaël Rabusseau, Pascal Delvaux

collection : Travaux d'Histoire Suisse, 4

ISBN 978-2-9700461-4-1 | EAN 9782970046141

publié en 2007 | 1 vol. | | disponible

212 p. | | fr

Attention, il ne reste que quelques exemplaires !

48.00 CHF

Télécharger en pdf

Prix et récompenses

    Ce livre a reçu le prix Arthur de Claparède 2008 de l'Université de Genève

Comptes rendus

  • Bulletin de l'Association culturelle pour le voyage en Suisse, Claude Reichler, 2009.
  • "La richesse et la nouveauté du travail sont évidentes" - René Favier (Annales historiques de la Révolution française, 2008, no 4, p. 220-221).
  • "One of the more interesting aspects of the book for historians of science is its discussion of the tensions between local and elite knowledge of avalanches and the Alps. [...] It will also be of interest to historians of the earth sciences and early modern Swiss science." Lydia Barnett (Isis : An International Review to the History of Science and Its Cultural Influences, published for the History of Science Society, volume 100/1 (march 2009), Chicago : The University of Chicago Press, 2009, p. 165-166.)
  • Christian Ciocca, "Avalanches, sujet d'histoire", émission de radio avec Raphaël Rabusseau et Pascal Delvaux, diffusée sur la Radio Suisse Romande (Espace 2) le 08 octobre 2007. Écouter | Podcaster.

Résumé

La propension des neiges à glisser sur les flancs rapides des Alpes constitue, depuis l'Antiquité, un objet de fascination. Cette instabilité funeste a très tôt cristallisé les peurs et nourrie un imaginaire des périls. Les avalanches, par leur plasticité particulière, par leur force de destruction et par leur présence au coeur de la Suisse primitive, matérialisent un socle narratif et un réservoir d'images considérable : épopées, itinéraires, voyages et topographies viennent nous rappeler leur prégnance. Pour mener à bien cette enquête sur les traces de l'avalanche, le XVIIIe siècle s'est naturellement imposé : héritier du Moyen Âge et de la Renaissance d'une part, annonciateur de la rigueur scientifique du XIXe siècle d'autre part, l'avalanche des "Lumières" offre un éventail riche de subtilités. Les neiges labiles souhaitent ainsi restituer, à travers la littérature naturaliste, l'imaginaire et les pratiques liées à l'avalanche, ainsi que la pluralité des discours qui lui sont attenants, sans se limiter au champ trop attendu de la catastrophe. L'avalanche est plus qu'un phénomène destructeur, elle est aussi un objet de contemplation, un ferment culturel et vient révéler les attentes de ceux qui l'ont décrits et se la sont appropriée. Aujourd'hui, alors que l'histoire culturelle poursuit ses investigations dans le monde prolifique des Alpes, une histoire de l'avalanche semble incontournable. Il faut défaire l'avalanche du carcan qui embarrasse les phénomènes naturels, trop souvent considérés comme des objets immuables et sans histoire et leur offrir enfin une occasion d'exprimer tout leur potentiel.

avec un article de Pascal Delvaux

Auteurs, éditeurs et contributeurs

Raphaël Rabusseau a fait des études d'histoire spéciale à l'Université de Genève.

Pascal Delvaux est historien et collaborateur scientifique au département d'histoire générale de l'Université de Genève. Il est historien du livre et des imprimés à l'époque moderne. Ses recherches portent également sur l'histoire des représentations du monde alpin et sur les identités nationales. Sur l'histoire des catastrophes et des risques naturels, il a dirigé avec François Walter Les cultures du risque en 2006.

Autres titres dans la même collection

Autres titres du même auteur, éditeur, contributeur